Les bons gestes pour planter correctement ses tomates

Après un hiver long et rigoureux, revoilà bientôt le printemps ! Certes, il reste encore un bon mois à patienter, mais avouez-le, nous guettons tous le moindre signe annonciateur de la saison à venir… Ce matin encore, le simple chant des oiseaux dans les arbres m’a rappelé combien l’arrivée du printemps est une saison agréable, particulièrement pour les amoureux du potager.

Le mois de mai est le moment le plus propice aux plantations de tomates. Si vous ne savez pas comment procéder, lisez attentivement nos conseils et planter des tomates n’aura plus de secrets pour vous !

Avant de vous lancer, armez vous du bon matériel. Ainsi, vous mettrez toutes les chances de votre côté. Pour réaliser de magnifiques plants de tomates, il vous faudra : une bêche, une fourche-bêche, une pelle à main, des tuteurs ou bien de la ficelle si vous optez pour une cultivation sous serre, du compost, des feuilles d’orties, du paillis, un arrosoir et… Des tomates !

À quel moment planter ses tomates ?

Il est assez difficile de fournir une date précise. Chaque potagiste connaît, par expérience et selon le climat de sa région, le moment parfait pour mettre en terre ses plants de tomates. Cependant, nous pouvons tout de même vous fournir quelques précieuses indications :

  • Généralement, il est conseillé d’attendre le 14 mai, soit la fin des Saints de Glace. Bien que j’ai pu observer des gelées tardives dans ma région (Rhône-Alpes), je n’ai jamais eu de soucis en respectant cette date.
  • Les potagistes du sud de la France peuvent (les veinards !) avancer sans crainte cette date d’une bonne quinzaine de jours. À noter que selon le mode de culture choisi, il est tout à fait possible de planter ses tomates bien avant la mi-mai.
  • Par exemple, si vous optez pour une culture sous voile de forçage, vous pourrez ainsi avancer la plantation d’une bonne semaine, tandis que si vous préférez faire pousser vos tomates sous un châssis ou bien au pied d’un mur exposé plein sud, vous pourrez carrément mettre en terre vos plants de tomates dès le 1er mai.
  • Quant à l’utilisation de serre a tomates, celle-ci permet d’avancer la plantation d’un bon mois. C’est donc une option à ne pas négliger si vous êtes pressés de récolter de bonnes tomates, surtout si vous habitez dans une région au climat réputé difficile. Bien à l’abris, vos tomates ne craindront pas les gelées inopinées et autres intempéries surprises. Si vous pensez qu’il faut forcément un grand potager pour mettre en pratique ce type de culture et bien détrompez-vous, un petit espace suffit amplement !

 

Comment procéder pour planter des tomates ?

Une fois que vous possédez le bon matériel indispensable à tout potagiste qui se respecte, la marche à suivre est relativement simple.

Préparer les trous de plantation

Gardez bien en tête qu’il vous faut espacer d’un mètre les plants de tomates de petit gabarit comme les tomates cerises, et de 50 à 60 centimètres ceux sur une tige, qui donnent essentiellement de grosses tomates.

 

  1. Commencez par retirer la terre à l’aide d’une bêche, en vous aidant de la hauteur et de la taille de son fer. (Votre trou doit correspondre à peu près à la taille de la pelle de votre bêche). Mettez de côté cette terre dans une brouette.
  2. Aérez ensuite le fond de votre trou, en donnant quelques coups de fourche-bêche (sans enlever la terre présente).
  3. Mélangez à part égale la terre enlevée du trou avec du compost et comblez le trou à mi-hauteur.
  4. Si vous optez pour une culture avec tuteur, plantez d’abord ce dernier. Dépotez délicatement votre plant en veillant à ne pas le tirer par la tige. Enlevez les premières feuilles présentes sur une bonne dizaine de centimètres de la plante.
  5. Déposez le plant dans le trou préparé à cet effet, de manière à ce que les feuilles restantes effleurent la terre qui viendra recouvrir le plant.
  6. Rebouchez le trou à l’aide du mélange terre-compost, sans tasser.
  7. Une fois ces étapes effectuées, vous pouvez arroser ! Ce qui permettra de tasser délicatement la terre. Faites attention à verser l’eau par petites portions, afin que la terre adhère parfaitement aux racines. Vous pouvez utiliser l’équivalent d’un demi arrosoir par plant.
  8. Enfin, la dernière étape consiste à protéger son sol à l’aide d’un épais paillis de 10 bons centimètres environ, en découvrant dans un premier temps la tige du plant. Une fois que les tomates auront commencé à pousser, vous pourrez recouvrir l’entièreté du plant.

Si vous souhaitez avancer d’un bon mois la plantation de vos tomates, pensez aux serres à tomates !

Une serre à tomates : le meilleur moyen de vous assurer une récolte de qualité !

 En plus de permettre d’avancer la plantation, la serre à tomates permet de protéger vos plants des intempéries, des insectes et des maladies. Les nouveaux modèles proposés par les fabricants sont particulièrement robustes et ingénieux, vous permettant d’optimiser au mieux la croissance de vos plants de tomates. Ne possédant pas un jardin immense, j’ai personnellement opté pour la serre a tomates proposée sur le site www.jardinetsaisons.fr.
Très pratique de par ses dimensions (2 x 1 x 1,8 mètres), cette serre dans laquelle je peux me tenir debout protège parfaitement bien mes plants de tomates depuis maintenant deux ans. Deux années durant lesquelles j’ai récolté de merveilleuses tomates qui ont fait le bonheur de mes papilles et de celles de ma famille. À votre tour maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *