Coup d’oeil sur un certain culte de la maigreur

De nos jours, un phénomène très présent, mais surtout très inquiétant, persiste dans notre société. Il semblerait que la population soit très attachée à ce que l’on pourrait désormais appeler le culte de la maigreur. Il est de plus en plus fréquent que l’on soit exposés à de nombreuses images de corps très minces, voire maigres. En effet, il est possible de les voir dans les médias, que ce soit à la télévision, dans les magazines ou bien sur internet. Il faut comprendre que cela va bien au-delà d’un effet de mode. Il s’agit en fait d’un véritable culte voué à des corps très fins, parfois squelettiques. L’époque bien lointaine durant laquelle les personnes ayant un peu d’embonpoint étaient à la mode est totalement révolue en France. À cette période, cela était signe de richesse et de profusion de nourriture. Aujourd’hui, cela est plus souvent vu comme un problème. Cela est très grave et il est temps d’ouvrir les yeux sur la réalité de notre monde. Il est temps pour tous de comprendre que les corps que l’on vous décrits comme « parfaits » sont très éloignés de la réalité.

Comprenez bien que l’on ne parle pas ici des personnes qui ont une morphologie naturellement mince, ni de l’anorexie qui est un véritable trouble de l’alimentation. Toutefois, les médias et divers influenceurs incitent les jeunes à ressembler à des idéaux de beauté qui ne sont pas réels. Il est rare d’y voir une femme (surtout) ou même un homme dépassant une certaine taille et donc un certain poids. Il semblerait qu’une norme invisible se soit imposée comme modèle dans l’univers des médias. Cela a pour conséquence de donner une impression d’universalité et de normalité. Toutefois, il n’existe en aucun cas de poids idéal à ne pas dépasser, à partir du moment où la santé de l’individu n’est pas mise en danger.

Il faut que ce culte de la maigreur cesse, et ce sera le cas lorsque les podiums des défilés de mode et les publicités largement diffusées seront envahies par des mannequins de toute les tailles et de toutes les morphologies. C’est la raison pour laquelle certaines personnes tentent de faire passer des messages d’acceptation de soi et du corps de l’autre. Ainsi, certaines se font influenceuses et tentent de faire accepter leurs corps aux autres femmes, et ce, peu importe leurs formes. C’est le cas la marque Dove ou de la célèbre mannequin taille 48, Ashley Graham, qui assume pleinement ses rondeurs qui ne l’empêchent pas de défiler pour de grands créateurs tels que Michael Kors. Dans la même énergie, nous pouvons nous intéresser à la jeune actrice et réalisatrice de la série GIRLS, Lena Dunham qui remerciait vivement Glamour d’avoir laissé sa cellulite en évidence sur la couverture du magazine.

Aujourd’hui, de nombreuses personnes sont engagées dans ce combat contre le culte de la maigreur, mais la lutte est loin d’être terminée. Il est temps que chaque individu se sente libre de rentrer dans le moule qu’il se sera lui-même construit, plus de normes, rien que de la beauté